Un article pour comprendre l'impact du RGPD sur le marketing
Sélectionner une page

Bienvenue dans le monde ultra-connecté dans lequel nous sommes, une ère où les données personnelles sont collectées à un rythme incroyable et sans fin.

Les sites internet que vous utilisez, les appels que vous effectuez, les endroits que vous visitez et même les photos que vous prenez sont tous enregistrés, mesurés et constituent rapidement une ressource précieuse.

Table des matières

En mai 2017, The Economist a qualifié les données personnelles comme la ressource la plus précieuse au monde devant le pétrole. En effet, elles permettent aux entreprises d’améliorer leur communication avec leurs clients et cela va impacter positivement l’expérience client.

Cependant, puisque les données personnelles sont si précieuses, elles sont vulnérables au vol ou à une mauvaise utilisation, ce qui a conduit les consommateurs à exiger de savoir comment les entreprises utilisent et stockent leurs données personnelles. Tous ne sont pas convaincus des moyens que les entreprises en font assez pour protéger leurs données.

Dans un rapport publié par Chartered Institute of Marketing, 57% des consommateurs affirment ne pas faire confiance aux entreprises pour la sécurisation de leurs données.

Un autre rapport publié par Symantec révèle que 90% des entreprises ne sont pas capables de supprimer les données de leurs clients, et que 60% ne savent pas comment s’y prendre par manque de système.

On comprend très vite l’écart existant entre les inquiétudes des consommateurs et le contrôle des entreprises sur la sécurisation des données sensibles.

Les défis des entreprises face aux demandes des consommateurs pour la suppression des données personnelles

defis-entreprise-suppression-donnees

Les chiffres sont encore plus alarmants lorsqu’il s’agit du RGPD marketing. Plus de 41% des marketeurs admettent ne pas comprendre les enjeux de la nouvelle règlementation, et ne connaissent pas les bonnes pratiques concernant l’utilisation des données personnelles.

La mise en place de ce nouveau règlement RGPD a du sens lorsque l’on comprend comment les personnes qui utilisent des données personnelles au quotidien se soucient de la sécurisation des données, et des intérêts des consommateurs.

L’Union européenne a introduit le RGPD en mai 2018, afin d’imposer un nouvel ensemble de lois destinées à protéger les données personnelles et à faire respecter les droits des consommateurs en Europe.

Qu’est-ce que le RGPD ?

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est un nouveau dispositif qui concerne la protection de la vie privée (numérique), il a été mis en place le 25 mai 2018.

Pour faire simple, cela signifie que les entreprises seront désormais tenues d’intégrer des paramètres de confidentialité dans leurs produits et solutions web.

Les entreprises doivent également améliorer la manière dont elles demandent l’autorisation d’utiliser les données, documenter la façon dont elles utilisent les données personnelles et renforcer la communication sur les risques des traitements.

Puisqu’il s’agit d’un règlement et non d’une directive, il ne peut pas être exclu ou ignoré. En effet, le non-respect de ces règles peut entraîner des amendes allant jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% de votre chiffre d’affaires. Inutile de vous préciser que cela est très récent, et que l’Union européenne prend ce sujet très au sérieux.

Pourquoi introduire le RGPD en 2018 ?

Le RGPD implique une intense modification de tous les sujets qui concernent la protection des données. C’est un changement radical dans la manière dont l’UE souhaite que les données personnelles soient gérées.

La nouvelle approche de l’UE place désormais les individus au premier plan, ils doivent être protégés et habilités, plutôt que d’être exploités ou ignorés. Cette nouvelle approche de la protection des données est le moyen pour l’UE de rendre les entreprises, petites et grandes, plus responsables de leurs actes.

Les régulateurs de l’UE estiment que les entreprises exploitent les données personnelles pour leur propre bénéfice et ne font pas preuve de transparence quant à la manière dont elles les utilisent. Le RGPD a été conçu pour mettre fin à tout cela et remettre le pouvoir entre les mains des consommateurs.

Pourquoi le faire maintenant ?

La principale raison de cette introduction est que les anciens règlements sur la protection des données personnelles étaient de 1980, et la dernière mise à jour remonte à 1995.

Ces principes de confidentialité des données ne tenaient pas compte des évolutions que nous vivons depuis des années avec les réseaux sociaux, les smartphones, et plus généralement les nouvelles technologies.

De plus, l’ancien règlement n’était qu’une directive, ainsi toutes les entreprises pouvaient facilement s’en exclure librement. Mais, depuis le 25 mai 2018, ce n’est plus le cas.

Alors que l’apport de nouvelles règlementations en matière de protection des données à travers l’Europe devrait être une bonne nouvelle pour tous les marketeurs, le RGPD implique de nouveaux défis pour les équipes marketing communiquant avec des clients basés dans l’Union européenne.

Quel est l’impact du GDPR sur le marketing ?

Au premier abord, le RGPD peut sembler radical et effrayer les petites entreprises et entrepreneurs individuels. Mais seulement trois domaines concernent les marketeurs : l’autorisation à l’utilisation des données, l’accès aux données et la récolte des données.

1. Autorisation à l’utilisation des données

La collecte des données et le consentement à la récolte de celles-là sont une composante essentielle du RGPD.

Un visiteur qui télécharge un ebook ne veut pas forcément être contacté par votre service commercial. De ce fait, vous devez expressément recevoir leur consentement afin de les contacter librement par la suite.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

En pratique, vous devez récolter de la part de vos prospects, clients, partenaires et autres, une confirmation que vous avez le droit de prendre contact avec eux. Vous pouvez effectuer cela en ajoutant une simple case dans vos formulaires pour être certain de recueillir leur consentement.

Au lieu de supposer que les visiteurs qui remplissent un formulaire veulent recevoir des emails marketing de notre part, nous demandons désormais aux visiteurs de s’inscrire à nos listes marketing en cochant la case d’inscription.

formulaire-rgpd

Pour faire simple, aucune communication marketing ne doit être effectuée à l’adresse email d’une personne qui n’a pas coché cette case qui représente le consentement sur la droite.

2. Fournir un accès aux données personnelles

Le droit d’être oublié donne aux personnes la possibilité de supprimer des données personnelles périmées ou inexactes dans les moteurs de recherche par exemple.

Le RGPD offre aux internautes une nouvelle manière d’accéder et supprimer directement les données que les entreprises possèdent sur eux. Cela permet de mieux comprendre la collecte et l’utilisation de celles-ci.

Peu importe votre activité, dès lors que vous récoltez des données personnelles, vous êtes dans l’obligation de fournir un accès à vos contacts et clients afin de valider ou retirer le consentement à leur utilisation.

Concrètement, vous devez toujours inclure un lien de désabonnement dans vos emails marketing, et un lien vers leur profil afin de permettre aux utilisateurs de gérer leurs préférences.

3. Rationaliser la récolte des données

En tant que marketeurs, nous pouvons tous être coupables d’avoir recueilli un peu plus de données auprès d’une personne que ce dont nous avons réellement besoin.

Le RGPD nous demande désormais de justifier légalement le traitement des données personnelles que nous recueillons. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi effrayant qu’on pourrait le croire.

Cela signifie que vous devez demander uniquement les données personnelles dont vous avez réellement besoin, et évitez de collecter des données inutiles.

Est-ce que votre entreprise est conforme à toutes les dispositions du RGPD? Avez-vous des difficultés à respecter tous les points qu’impose ce nouveau règlement?